matze_image1matze_image2matze_image3

La Matze | Démolition et construction d’une salle de spectacle et logements collectifs | Sion | Procédure sélective

Le complexe de la Matze se présente comme une entité fragmentée, composée d’un niveau occupant la totalité de l’îlot surmonté par quatre volumes irréguliers.

Trois unités marquent les angles de l’îlot, la quatrième renforce l’alignement de la rue de Lausanne ou selon : trois bâtiments marquent l’avenue de Lausanne, le quatrième celui de Pratifori.

Intégration au site / rapport au paysage

L’intégration au contexte renforce le rôle urbain de la rue de Lausanne comme une des entrées de la ville et allège celui plus intime de Pratifori .

  • La volumétrie des plots réduit l’échelle de l’ensemble permettant le dialogue avec les bâtiments environnants tout comme les pans inclinés des attiques sur rue.
  • La perspective sur les châteaux est scandée par l’alternance des pleins et des vides, les formes irrégulières des bâtiments laissent passer les vues sur coteaux et montagnes, le rez suit la pente de la rue.
  • Sur plan pentagonal, chaque bloc présente entre une et trois façades sur rue et son corollaire : entre 2 et 4 façades sur cour . Les arêtes vives des premières contrastent avec les arrondis « intérieurs », ainsi que les teintes des façades différenciées et l’orientation introvertie des terrasses d’attique.
  • L’ensemble est traité comme un jeu de murs perforés régulièrement.
  • Par le jeu du positif / négatif, l’empreinte des 4 blocs de logements sur la géométrie de l’îlot détermine une vaste surface interstitielle regroupant les activités publiques du programme et un jardin suspendu pour les logements.

Les Logements :

  • Chaque unité de logement s’organise autour d’un noyau de circulation verticale distribuant des étages types superposés comprenant 5 logements par niveau.
  • Chaque logement dispose d’une double orientation matérialisée par l’espace jour :entrée- cuisine-salon, en forme de L, prolongé par une loggia.
  • La partie « nuit » réunit les chambres comme une « maison dans la maison » avec les salles de bain en façade.

L’espace urbain :

  • Le nouveau bâtiment ponctue le début de la zone de rencontre de la rue de Lausanne par l’aménagement d’une place d’accueil qui reçoit : préau d’école parking, jardin, voies d’accès, commerces et entrée de la salle de la Matze.
  • C’est l’épicentre du quartier qui se prolonge, via la nouvelle place de la médiathèque, jusqu’à la place de la Planta. Le tout est souligné par l’alignement décalé des arbres, des éclairages et des lignes de sols en béton départageant les différentes surfaces colorées d’asphalte.

L’espace social :

  • La salle de la Matze est une institution sédunoise populaire qui véhicule tout une partie de l’histoire locale. Son futur s’adapte au développement de la ville. Si sa localisation n’a pas changé, son entrée s’ouvre sur la place de la zone de rencontre.
    Associée aux activités de commerces, bureaux, café-restaurant, elle offre toute une panoplie d’occupations et de polyvalence. La salle bénéficie d’un éclairage naturel qui lui permet de se distinguer en façade.

 

Planches

 

Plans

 

Coupe

 

Façade