centre_collombey_photo1

Quartier centre-est

CONCEPT

URBANISME
La proposition d’aménagement urbain du centre de Collombey développe le principe d’un habitat groupé en ordre dispersé en insérant une dizaine de plots identiques dans le tissu villageois.
Les nouveaux bâtiments dialoguent avec les anciens auxquels ils empruntent leur volumétrie simple.
Chacun d’eux est implanté en fonction d’un alignement ou d’une situation particulière. Par le jeu des pleins et des vides, l’ensemble devient perméable offrant des perspectives inédites par ses nombreuses pénétrantes. L’espace entre les bâtiments se développe en toute liberté, autour de la place de village, dans un désordre apparent où se succèdent cheminements publics, aires de jeux, jardins, ruelles et squares délimités par des murs de pierre hérités du parcellaire.
Ce noyau d’entrelacs se prolonge vers les différents quartiers du village.
A l’ouest, il emprunte les venelles existantes et « traboules » du vieux Collombey, à l’est, il devient allées rectilignes à travers les vergers.
L’ensemble fonctionne comme un réseau piétonnier interconnecté dynamisant la convivialité en reliant les différents lieux du village : écoles, gare, église, maison de Commune, commerces etc.
Le réseau des circulations automobiles et des transports en commun est intégré au dispositif piétonnier qu’il dessert.
Le front bâti de la rue des Dents-du-Midi est complété par la construction d’un bâtiment sur la place des 3 colombes.

ARCHITECTURE
Les bâtiments, sur plan carré, de gabarit et système distributif identiques, sont posés sur un réseau de parking souterrain. Seules les entrées les différencient en fonction de leur emplacement ou de leur affectation.
Tous les bâtiments bénéficient d’une orientation sud marquée par les toitures et les balcons avec vue sur les Dents-du-Midi.
Les bâtiments du secteur central comportent des rez commerciaux prolongés par des marquises ou arcades. Ceux de la rue St-Didier ont des rez ouverts permettant jeux et activités de plein air à couvert.
Tous les étages supérieurs accueillent des appartements dont les typologies varient du 2 pièces au 7 pièces. Ils sont de type traversant nord-sud avec triple orientation.
La polyvalence du plan permet d’autres affectations (bureaux, appartements protégés ou en colocation, activités sociales etc.)

ÉTAPES DE CONSTRUCTION
Les bâtiments 3 et 4 sont réalisables en première étape tout en conservant les bâtiments existants du café de l’Etoile et de la grange sur la parcelle 3026. L’aménagement de la place de village reste possible.
Tous les autres : le  bâtiment 5, les bâtiments 1 et 2, le 15 et le 8 sont réalisables indépendamment les uns des autres.
Il en est de même avec les bâtiments 11, 12 et 13.
Le choix d’un module unique permet une grande souplesse de réalisation sans prétériter l’image globale de l’ensemble. Il offre une démarche de type « work in progress » où chaque stade de construction reste cohérent.

PATRIMOINE
La Maison de la Cour est conservée par sa qualité et proximité avec la Maison de Commune. Ensemble, ils préservent une mémoire à la place de village.
La grange sur la parcelle 3026 pourrait être transformée. Au-delà des conséquences économiques, son affectation en espace social ou culturel (théâtre de poche) est envisageable.
Le bâtiment 15 voire le 8, pourrait recevoir une activité muséale en intégrant le système St-Michel de la grange de l’Etoile dont le volume est identique à celui des bâtiments projetés.

DÉVELOPPEMENT DURABLE
L’ambiance générale du lieu se réfère à la philosophie des éco-quartiers privilégiant la mobilité douce, la nature et une certaine forme de liberté contrôlée par les habitants. Les « clôtures » en pierre, l’absence de véhicules, la qualité des aménagements extérieurs devraient être les garants d’un environnement sécurisant pour tous.
Le rapport au paysage est précisé par l’orientation sud des logements.
Les bâtiments seront conçus en privilégiant le bois comme matériau de construction.
La répétition modulaire des immeubles permet, par une rationalisation, la mise en œuvre de systèmes de construction préfabriqués.
Chaque mandataire architecte aura sa liberté d’expression tout en respectant les règles de ce plan de quartier.

 

Planches

 

Plans

 

Coupes